Translate

mardi 30 septembre 2014

Nous, on l' Ysamne et vous ?

Nous voulions vous raconter notre week-end de folie au salon du vampire de Lyon, annoncé dans le précédent article mais... nous tenions à riposter à une critique anonyme glissée dans vos commentaires.
Avant toute critique facile, la question à se poser est : A quoi sert un blog littéraire ? Voici 3 arguments « pour » et 3 « contre » afin de vous faire votre propre avis.

D'abord le "POUR"
Sa gratuité : l’avantage d'un blog, c’est que sa création est gratuite et accessible à tout public.
Auto-promotion : facile à mettre à jour, ce blog nous aide ainsi à vous faire connaître l'auteure Sabrina Renzi, vous présenter ses oeuvres à travers des extraits de sa trilogie vampires actuelle l'Ysamne, vous raconter ses rencontres en milieu littéraire. Nous vous basculons également vers les différents points de vente en ligne tels que Fnac.com, Chapitre.com, Amazon.fr et bien évidemment le site de la maison d'Editions Edilivre.
Echanges : Grâce à ce blog, nous cherchons à construire une communauté de lecteurs et échanger régulièrement avec eux. Ainsi, on peut leur raconter ce sur quoi nous sommes en train de travailler. Et rien de tel pour fidéliser les lecteurs de l'Ysamne que de les tenir informer de l'agenda : rencontres littéraires, signatures, participation à un salon, shooting photos, jeu concours…
Ensuite le "CONTRE"
Intérêt : Avant de se mettre à bloguer, mieux vaut se poser cette question clé : quelle est notre valeur ajoutée par rapport à tous les autres blogs qui existent déjà ? Vous souhaitez seulement mettre vos textes en ligne mais pas échanger avec les internautes ? Un blog n’aura alors aucun intérêt pour vous. Ce n'est pas notre cas étant donné que votre avis nous intéresse et nous vous encourageons à animer ce blog avec vos commentaires qu'ils soient pertinents et encourageants.
Chronophage : Un blog demande du temps. Il faut le mettre à jour (très) régulièrement. Il est nécessaire de rédiger plus d'un article par mois, sinon ce n’est pas la peine de se lancer. Un blog sert à faire la promotion de ses écrits, tout en faisant également sa propre promotion. Nous essayons de respecter cette consigne à travers la fréquence d'1 article par semaine. 
Pas si simple : Les articles d’un blog ne sont pas si simples à écrire. Pour être vraiment lu, mieux vaut respecter quelques règles de rédaction adaptées au web : des titres accrocheurs, des phrases concises, des petits paragraphes, des photos de l'intéressée… Nous tentons d'y répondre au mieux...

Kerlaft le rôliste y était!

Voilà chers internautes, il nous serait difficile de plus argumenter pour vous persuader du bien fondé de ce blog destiné aux mordus de littératures et lecteurs de l'Ysamne. Nous, on l'Ysamne (lit l'Ysamne) et vous ? 

Quant à revenir sur la salon du vampire, c'était phénoménal ! L’avènement de la bit-lit ces dernières années a contribué à faire revenir le vampire sur le devant de la scène. Pour autant, les héroïnes de bit-lit, des femmes aux prises avec des créatures de la nuit (dont les vampires) ne sont pas les premières à avoir brandi le pieu contre les buveurs de sang. Carmilla avait son Spieldorf, Dracula son Van Helsing, Angel et Spike leur Buffy, Deacon Frost son Blade. À chaque vampire sa Némésis. Nous avons pu découvrir la richesse de la thématique, au travers des interventions des invités (romanciers, essayistes, traducteurs, universitaires) qui passèrent au crible la figure du chasseur de vampires, au travers de nombreuses tables rondes. Littérature, cinéma, séries TV, jeux vidéos, tous les médias culturels furent convoqués à cette occasion... un régal pour les mordus que nous sommes! Espérons que notre auteure y sera l'année prochaine.



A très vite les mordus, l'équipe du livre.


mardi 16 septembre 2014

L' Ysamne se déplace au salon du vampire à Lyon

La troisième édition du Salon du Vampire aura  lieu les 20 et 21 septembre 2014, à la Maison des Italiens de Lyon.

Il est temps de vous dévoiler l'affiche de cette troisième édition du Salon du Vampire. Laquelle devrait d'emblée vous donner une idée claire de l'ambiance de la manifestation, comme un lien à travers la fiction vampirique de Van Helsing à Buffy Summers.
Il s'agit d'une édition un peu spéciale pour ce salon, qui se dote pour la première fois d'un lieu fixe, et proposera, en sus des conférences habituelles avec les invités, de nombreuses animations annexes (visite du musée à la lampe torche; self défense contre les vampires). Nous ne pouvons résister à l'envie d'y faire un tour, à cette heure, l'auteure de l'Ysamne ne sait pas encore si elle pourra s'y déplacer, invitée déjà aux festivités de "fenêtre en lumière" pour la journée du patrimoine.

LE MUSEE : VISITE NOCTURNE A LA LAMPE TORCHE
Le musée d'anatomie Testut Latarjet s'animera cette année autour de la thématique Monstres et merveilles. Où plusieurs interventions auront lieu au cours de ce week-end pour découvrir les origines des loups-garous et autres vampires, au milieu des impressionnantes collections du musée. 
  • Le musée proposera le samedi soir sa désormais incontournable visite à la lampe de poche de ses collections. De 21h30 à 23h00, les visiteurs pourront ainsi, par petits groupes, découvrir la richesse des collections du musée d’anatomie, dans une ambiance magnifiée par la lumière vacillante des lampes de poche. Si la visite des collections d’embryologie, tératologie, anthropologie criminelle, égyptologie et autre anatomie générale vaut déjà le détour en temps normal, elle s’avère encore plus immersive dans ces conditions.
Toutes les informations ici : http://museetl.univ-lyon1.fr/. La participation est fixée à 1 Euro pour le samedi et pour le dimanche.

SELF DÉFENSE : POUR LUTTER CONTRE LES VAMPIRES
En partenariat avec l’association K.S.O. Self Défense, le Salon du Vampire nous proposera de découvrir par l’exercice l’une des qualités indispensables à la survie de tout bon chasseur (et chasseuse) de vampires : l’art du combat à mains nues. Après une vidéo de présentation, les intervenants de K.S.O. nous proposerons une démonstration des parades et méthodes de défense lors d’un combat contre les créatures de la nuit. L’objectif étant de ne jamais être pris au dépourvu, d’où que puisse venir l’assaillant. A l’issue de cette présentation, il sera enfin possible pour le public de s’essayer lui-même aux combinaisons de mouvements montrés.
4 créneaux seront proposés à cette animation durant les 2 jours du Salon du Vampire :
- Le samedi de 11h00 à 12h00 et de 14h00 à 15h00
- Le dimanche de 13h00 à 14h00 et de 16h00 à 17h00

Le site de K.S.O. Self Défense : http://www.kso-self-defense-lyon.fr/

Qui l'organise?
Le Lyon Beefsteak Club est une association loi 1901 spécialisée dans l'organisation d'évènements sur le thème du vampire. Autour du Salon du vampire, qui reste l'évènement phare de l'association, sont ainsi proposées des conférences, des projections et des expositions. L'association participe également à de nombreuses manifestations tierces, durant lesquels elle fait la promotion de ses activités.
Alors tentés? Nous oui. A la semaine prochaine,
l'équipe du livre.

lundi 8 septembre 2014

Sabrina Renzi, plus sexy que jamais !

 Nous revoici après une longue absence sous la gaieté estivale afin de ne pas rater, la rentrée scolaire de nos tout petits mais aussi faire le bilan de cette année promotionnelle autour du Tome 1 : "l'Ysamne. Moi, l'humaine". L'auteure de la trilogie prend plaisir à répondre à nos questions entre deux poses glamour sous l'objectif du photographe Stéphane Bastide, autodidacte passionné depuis son plus jeune âge par les femmes, leur beauté et leurs courbes.




Vous êtes plus sexy que jamais, Sabrina. Est-ce votre nouvelle griffe promotionnelle : le "sexy", "glamour" ?

Oh la, non ! C'est exceptionnel !  C'est la griffe artistique du photographe. Je suis plutôt une femme qui recherche le confort dans ses vêtements à l'opposé de l'univers de S.Bastide. Mais c'est amusant à faire...


Il y a un an, jour pour jour, vous signiez votre contrat avec la maison d'Editions Edilivre pour la publication du tome 1 de votre trilogie l'Ysamne. Comment avez-vous vécu votre 1ère rentrée littéraire ?
Oui un an déjà ! Quand j'y repense, le temps que je me décide à envoyer mon script, c'était très long... Et, dès sa sortie, je n'ai plus vu les mois passer. Tout est allé très vite. Avec le recul, je réalise que ça a été très dur. C'est à la fois une expérience riche en rencontres qu'ils s'agissent de lecteurs, confrères littéraires... humiliante rencontrée chez certains professionnels mais aussi décevante pour certains proches. Le tout mélangé, je dirai que ce fut une année éprouvante plus que je ne m'étais préparée.


Si vous pouviez recommencer, vous vous y  prendriez différemment ?
Oui, c'est même sûr. Le plus simple aurait été de ne rien publier. (rires)

Sérieusement? C'est très dur comme aveu surtout quand on a conscience de votre talent d'écrivain.
Oui sérieusement. Publier un livre, c'est de la folie furieuse. Il faut de l'endurance, de la ruse, provoquer le hasard pour que votre roman perdure dans le temps. Il y a tellement de livres qui sont publiés tous les jours, que cela pose des problèmes de place, de visibilité... et tout ce qui s'en suit qui implique de s'exposer, se mettre en avant... tout ce que je ne suis pas. 

Malgré cela, trouvez-vous encore l’inspiration pour des nouvelles, textes ou autres romans ?
Toujours, c'est bien ce qui me torture. J'ai des nouvelles plein la tête qui ne demandent qu'à être approfondies. Je réalise que tout ce qui m'entoure, m'inspire. Vous associez des souvenirs ou témoignages sentimentaux à des évènements personnels, vous obtenez la meilleure combinaison subtile pour concrétiser un roman. 

Vous êtes actuellement en pleine préparation du tome 2 : l'Ysamne. Moi, vampire" afin de le présenter pour cette prochaine rentrée littéraire 2015 ?
Oui et c'est très long. Le temps de relecture, de corrections faits entre collaborateurs, le graphiste pour la couverture, c'est un travail lourd qui s'étale sur plusieurs mois pour la mise en forme du texte avant sa publication prévue, je l'espère pour Noël.

Merci pour votre franchise Sabrina, nous ne voulons pas abuser de votre temps. Quant à vous autres, fidèles de notre blog, nous vous disons à très vite.  

L'équipe du livre.



Stéphane Bastide
Qui est S.Bast.Photographies ?

Retrouvez le portrait de ce photographe sur NUEXPO : 

Site officiel : www.sbastphotographies.com

Mail : sbast@orange.fr